Les règles du scénario

Les règles du scénario

 
 
Type d'écriture :
Dans un film, vous ne disposez que de l'image (en mouvement) et du son. L'écriture doit donc tenir compte de cette contrainte.

Les verbes voir et entendre décrivent le mieux de ce qui se passe à l'écran. On retrouve donc dans un scénario des descriptions de ce que l'on voit et de ce que l'on entend.

Les verbes sembler ou avoir l'air peuvent traduire en image un état de pensée (qu'on ne peut ni voir à l'image, ni entendre) : le personnage semble indécis et contrarié; le personnage a l'air étonné et triste.

Il faut éviter les verbes comme penser ou rêver. Si vous écrivez « le personnage pense à sa mère », il est impossible de trouver un angle de caméra ou une captation sonore pour traduire cette idée au spectateur. Il faut plutôt écrire : « Le personnage a un air pensif et on entend la voix d'une vieille femme qui chante une berceuse ».  Ces deux éléments peuvent, par juxtaposition, donner au spectateur l’impression que le personnage pense à sa mère. Il est donc possible de mettre cette scène en image et en son puisque les évocations visuelles et sonores ont bien été décrites...

À retenir :
Un scénario est un texte descriptif. Tout ce qu’il contient doit être facile à imaginer pour le lecteur. Plus vous décrivez en détails les émotions, plus l’image sera précise.
Sauf dans les dialogues, tous les temps de verbe doivent être au présent. Tout autre temps de verbe (conditionnel, futur) n’est pas traduisible en image et en son.



Dialogue versus image :
Le cinéma étant avant tout un médium visuel et sonore, l'image et l'action y sont toujours préférables à un dialogue superflu. Un personnage arborant un visage en colère donnant du poing sur une table est beaucoup plus cinématographique qu'un personnage qui dit : « Oh que je suis en colère ! ». Par ailleurs, inutile d’écrire « Je vais aller ouvrir la porte. » alors que le personnage peut se lever et aller ouvrir la porte sans dire un mot. Il faut d’abord vous demander si vous pouvez faire comprendre le message sans dialogue, seulement à l'aide de l'image et/ou d’une action.

Les dialogues doivent traduire ce qui est impossible de montrer à l'image et, idéalement, nous donner des indices sur l'état émotionnel de celui ou celle qui parle.



 
 
 
Règles d’écriture du scénario :
L’écriture d’un scénario nécessite certaines règles de mise en page pour faciliter la lecture à tous les membres de chacune des équipes qui contribueront au tournage lors de la production.

Une page-titre (titre du film, nom du ou des scénaristes, nom du réalisateur ou de la réalisatrice si déterminé, information contact).
Un haut de scène (informations générales qui situent la scène).
Une description de l’action.
Une indication de personnage (pour les dialogues).
Une indication de précision (sur le ton à employer ou sur une action pour des personnages parlants).
Des dialogues.
Des transitions (si nécessaire).
Des numéros de page.
Le mot « FIN ».


Haut de scène

En haut de chacune des pages, on indique le numéro de scène.

À gauche, en lettres majuscules, on inscrit les indications « intérieur » ou « extérieur » par leur abréviation INT. ou EXT., ainsi que le temps de la journée (JOUR ou NUIT) et l'endroit où la scène se déroule. Il s’agit ici de situer la scène pour le lecteur : extérieur ou intérieur, le niveau de lumière naturelle nécessaire et le décor précis.

Description de l’action

En un paragraphe, on écrit le descriptif de la scène. Cela inclut les décors, la météo, les mouvements de personnages, les expressions des personnages, autrement dit : tout ce qui n'est pas du dialogue. On peut aussi parfois indiquer une valeur de plan (plan large, plan rapproché, très gros plan, etc.) si on veut renforcer l'intensité dramatique de la scène (voir Notions de langage). Pour faciliter la lecture, on peut également changer de paragraphe à chaque fois qu’une nouvelle action a lieu. Il n’y a pas de règle précise sur l’utilisation des paragraphes. Toutefois, de manière générale, privilégier les paragraphes descriptifs courts permettra de structurer la suite des actions et d’éviter d'embrouiller le lecteur.

Lorsqu’un personnage apparaît pour la première fois, vous devez écrire son nom en majuscules. Cette règle indique visuellement au lecteur du texte l’apparition d’un nouveau personnage.

Dialogue (indication de personnage, indication de précision)

Pour introduire un dialogue, on indique le nom du personnage au centre en majuscule. Sous le nom du personnage qui parle, entre parenthèses, si nécessaire, vous pouvez ajouter une indication sur la manière dont la ligne doit être interprétée par l’acteur. Vous pouvez également indiquer un geste que fait le personnage lorsqu’il parle.


Transition

Si vous avez déjà des idées précises sur les transitions entre deux scènes, vous pouvez l’indiquer en lettres majuscules à la fin d’une scène, à l’aide d’un alignement à droite. Ces indications sont souvent en langue anglaise : CUT TO - COUPER À, FADE TO - FONDU À L’IMAGE, FADE OUT - FONDU AU NOIR, BACK TO - RETOUR À et INSERT.

Numéro de page

Il apparaît en bas à droite.
 
FIN.

À la toute fin de votre scénario, indiquez clairement qu’il s’agit de la dernière ligne en y inscrivant le mot « fin » en lettres majuscules, au centre, en gras et souligné suivi d’un point.
FIN.
 
 
Cliquez ici pour voir un exemple de scénario selon les règles de mise en page.


 

Restez connecté avec nous